04 68 29 47 40

L’AIP : Un chantier d’insertion unique

L’ARCHÉOLOGIE AU SERVICE DE L’INSERTION

Le chantier d’Insertion Patrimoine de Tautavel est un lieu d’insertion atypique et exceptionnel, installé au cœur même des laboratoires du Centre de recherches.
Le dispositif mis en place associe pédagogie et production par une mise en situation de travail; se mettant au service de la science.
Les salariés en insertion bénéficient d’un suivi d’accompagnement social et professionnel pour retrouver le chemin de l’emploi.
Lien social et culturel, l’AIP joue pleinement son rôle d’utilité sociale et est un atout territorial majeur.

HISTORIQUE

Dès 1992, le Centre Européen de Recherches Préhistoriques de Tautavel (CERPT) assurait une mission d’accueil et d’insertion au sein d’un chantier école.
L’évolution et le cadre réglementaire imposés à l’insertion a amené à créer en 2003, une structure associative : l’Association Insertion Patrimoine (AIP).

Par convention avec la Direccte; le Conseil Départemental et Pôle Emploi, l’AIP accueille et emploi des personnes en difficultés, éloignées conjoncturellement ou structurellement de l’emploi.

CHANTIER D’INSERTION, UNE DOUBLE MISSION :

L’activité professionnelle

À travers l’activité économique du chantier

  • Elle est encadrée par des professionnel·le·s et vise à augmenter la formation et l’employabilité des salarié·es en CDDI de l’AIP.
  • Elle se caractérise par la production et la vente de produits et de services et/ou par l’assistance à divers travaux scientifiques.
  • Elle se positionne sur les champs spécifiques et diversifiés de l’étude des industries lithiques (pierres transformées intentionnellement par les humains), de la faune préhistorique (étude des restes d’animaux), de la géologie (étude des pierres et des sédiments) et de la palynologie (étude des pollens).

Le parcours d’insertion

Par l’accompagnement

  • À travers un accompagnement individualisé, la mission d’insertion permet aux salarié·e·s en CDDI, de lever les freins vers l’emploi, de construire et mettre en œuvre un projet de formation ou d’emploi pour aller vers une insertion sociale et professionnelle durable.
  • Le financement de l’accompagnement et du sur-encadrement professionnel provient des aides de l’Etat et du Conseil départemental.